Sélectionner une page

Sur les traces de

HEMINGWAY

ET L’ALCOOL À

PARIS

Itinéraire

HEMINGWAY ET L’ALCOOL À PARIS

Durée: 3 jours, 2 nuits
Lieu : Paris, France
Budget: 100-200

Les écrivains et l’alcool ont toujours fait bon ménage, du moins en ce qui concerne leur créativité littéraire. Ernest Hemingway, figure de proue de la fameuse Lost Generation et probablement l’un des auteurs américains les plus prolifiques du XXème siècle, n’échappe certainement pas à la règle.

Plongée dans l’itinéraire alcoolisé qu’Hemingway nous propose sans le vouloir dans « Paris est une fête », oeuvre portant à la fois sur l’hédonisme de l’écrivain et une ville qu’il affectionna toute sa vie, dans laquelle il séjourna au début des années folles. 

Si vous avez eu la chance d’avoir vécu à Paris lorsque vous étiez un jeune homme, alors, où que vous alliez pour le reste de votre vie, elle reste avec vous, Paris est une fête

Ernest Hemingway

Bon à savoir

3 ANECDOTES SUR HEMINGWAY

1. Ne jamais boire en écrivant

Une consommation quotidienne certes, mais une discipline à toute épreuve ! Il expliqua un jour à un journaliste qu’il ne voulait pas finir par écrire des non-sens comme Faulkner.

2. Découvrir une ville à travers ses bars

« Si vous voulez découvrir une culture, passez une soirée dans les bars locaux ». Et sa boisson pour tester la couleur locale ? Le Martini.

3. Champagne … et spiritueux

Hemingway créa le fameux cocktail « Death in the Afternoon » (absinthe et champagne) et coupait régulièrement ses verres de bulle avec du scotch et de sherry.Map

Bon à savoir

3 ANECDOTES SUR HEMINGWAY

1. Ne jamais boire en écrivant

Une consommation quotidienne certes, mais une discipline à toute épreuve ! Il expliqua un jour à un journaliste qu’il ne voulait pas finir par écrire des non-sens comme Faulkner.

2. Découvrir une ville à travers ses bars

« Si vous voulez découvrir une culture, passez une soirée dans les bars locaux ». Et sa boisson pour tester la couleur locale ? Le Martini.

3. Champagne … et spiritueux

Hemingway créa le fameux cocktail « Death in the Afternoon » (absinthe et champagne) et coupait régulièrement ses verres de bulle avec du scotch et de sherry.Map

brasserie-lipp

JOUR 1

cafe-les-deux-magots

JOUR 2

closerie-des-lilas

JOUR 3

Un repas à la Brasserie Lipp

Pourquoi ne pas commencer votre séjour Hémingwayesque par un repas rustique certes, mais d’une qualité exceptionnelle à la Brasserie Lipp ?

Au chapitre 8 du livre, Hemingway y fête la réception de 600 francs suite à la publication de l’un de ses comptes dans le magazine Allemand Der Querschnitt.

Au menu : Salade de pomme de terre, cervelas, pommes à l’huile … et une bonne demi, pour arroser le tout !

Café et Brandy aux Deux-Magots

Que serait Paris sans ses légendaires cafés si prisés des artistes ?

Parmi les péchés mignons d’Hemingway, on y trouve les Deux-Magots à Saint-Germain des Prés.

C’est ici qu’il y débutera généralement ses journées de travail (d’écrivain) avec un bon allongé, ou qu’on l’y trouvera encore accompagné de James Joyce, affairé à déguster un Brandy de qualité.

Whisky-Champagne aux Lilas

Si vous avez une connaissance un tant soi peu excentrique et que vous êtes plutôt du genre introverti (ou l’inverse), proposez-lui un Whisky ou un champagne à la Closerie des Lilas.

Pourquoi ? Car c’est ici qu’Hemingway le timoré et Fitzgerald l’excentrique se retrouveront pour des séances de beuverie historiques (menant Fitzgerald à des états peu enviables)

brasserie-lipp-mobile

JOUR 1

Un repas à la Brasserie Lipp

Pourquoi ne pas commencer votre séjour Hémingwayesque par un repas rustique certes, mais d’une qualité exceptionnelle à la Brasserie Lipp ?

Au chapitre 8 du livre, Hemingway y fête la réception de 600 francs suite à la publication de l’un de ses comptes dans le magazine Allemand Der Querschnitt.

Au menu : Salade de pomme de terre, cervelas, pommes à l’huile … et une bonne demi, pour arroser le tout !

cafe-deux-magots

JOUR 2

Café et Brandy aux Deux-Magots

Que serait Paris sans ses légendaires cafés si prisés des artistes ?

Parmi les péchés mignons d’Hemingway, on y trouve les Deux-Magots à Saint-Germain des Prés.

C’est ici qu’il y débutera généralement ses journées de travail (d’écrivain) avec un bon allongé, ou qu’on l’y trouvera encore accompagné de James Joyce, affairé à déguster un Brandy de qualité.

closerie-lilas

JOUR 3

Whisky-Champagne aux Lilas

Si vous avez une connaissance un tant soi peu excentrique et que vous êtes plutôt du genre introverti (ou l’inverse), proposez-lui un Whisky ou un champagne à la Closerie des Lilas.

Pourquoi ? Car c’est ici qu’Hemingway le timoré et Fitzgerald l’excentrique se retrouveront pour des séances de beuverie historiques (menant Fitzgerald à des états peu enviables)

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Phasellus quis odio id Sed in ut elit. ut